Nos projets 2019-2020

Promouvoir les nouvelles technologies au service du soin et de l’autonomie

ROBOK-2 Reprise de la marche par un Robot mobile interactif de rééducation après Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

31716

Projet en partenariat avec la Société BA HEALTHCARE en lien avec 2 centres impliqués : Service MPR du CHU de Rennes et CMRRF de kerpape .

Objectif principal :
  • Etudier l’efficacité du prototype (robot mobile interactif de marche) après AVC sur l’équilibre dynamique après 1 mois de rééducation
Objectifs secondaires :
  • Etudier l’amélioration de la vitesse de marche, du périmètre de marche, de la motricité aux membres inférieurs, de la qualité de vie du patient et de l’équilibre statique
  • Etudier la satisfaction du patient concernant la rééducation robotisée
Résultats attendus:
  • Pour les patients:Bénéfices sur l’équilibre, la marche, la motricité et la qualité de vie chez les patients en post AVC.
  • Pour les professionnelsConnaitre l’intérêt de l’utilisation d’un robot mobile de rééducation pour améliorer l’équilibre dynamique du patient et accélérer la reprise de la marche après AVC.
  • Pour l’établissementIntégration de ces techniques innovantes dans les organisations de rééducation.

IMPRESSION 3D - Soutenu par la Fondation Michelin (5000€)

70005

Créer un espace innovation/ développement en impression 3D au sein de l’établissement.

L’impression 3D est un outil qui se développe de plus en plus et vient interroger nos pratiques de soignants dans la réalisation/fabrication d’aides techniques et d’appareillage.

L’objectif de ce projet nécessitera un accompagnement à divers niveaux (humains et matériels) :

  • Achat d’une imprimante 3D et logiciel de dessin 3D
  • Accompagnement technique d’un dessinateur pour la phase de mise en place de cet espace (minimum 12 mois)
  • Accompagnement des équipes pour analyse médico-économique des activités réalisées (comparatif entre techniques/ temps humains/ coût/ satisfaction patients-professionnels et qualité).
  • Accompagnement « juridique » pour réflexion sur la responsabilité de Kerpape au regard des produits fabriqués

Résultats attendus:

Pour les professionnels :
  • Développement de compétences
  • Augmenter les outils au service du professionnel pour répondre aux besoins des patients accueillis mais également pour améliorer sa pratique professionnelle
  • Utiliser une technique nouvelle et que l’on pressent pertinente dans le domaine de la santé
  • Optimiser les moyens humains et matériels
  • Poursuivre la démarche d’évolution numérique engagée par le service ortthoprothèse depuis quelques années.
Pour l’établissement:
  • Maintenir son niveau d’expertise en prise en soins
  • Reconnaissance des démarches innovantes (cf CSARR)
  • Inscrire ce projet dans une démarche GPEC et PRAP
  • Renforcer les liens entre établissements mutualistes en proposant ce service aux autres établissements.
Pour les patients :
  • Amélioration du service rendu (qualité des pièces, autonomie pour la duplication de l’AT, de l’appareillage…)

Stage intensif de rééducation au Membre supérieur orienté vers un but

16226

Poursuite Evaluation et Amélioration séjours de rééducation intensive pour suivre les recommandations et les dernières publications scientifiques (Pr Yannick Bleyenheuft-Université de Louvain-Belgique et Pr Andrew Gordon-Université de Colombia-New-York)

Il s’agit de stages, à thème, en groupe, l’été, durant environ 2 semaines, intitulés « Rééducation intensive et orientée vers un but en contrainte induite », destiné aux enfants paralysés cérébraux présentant une hémiparésie cérébrale infantile.

Pour les professionnels :
  • Continuer à maintenir un fort niveau d’expertise
Pour l’établissement :
  • Pouvoir enfin publier des résultats avec un soutien logistique et surtout un renfort humain (temps kiné ergo APA éducateur)
Pour les patients :
  • Amélioration des capacités fonctionnelles de l’enfant en lien avec ses objectifs de vie. Maintien des progrès acquis pendant le stage, utilisation en vie quotidienne.

Agir pour l’inclusion sociale et professionnelle des personnes en situations de handicap

Robotlink-e

5000

Ce projet est porté par association Approche ,en partenariat avec Société COVEA et 4 centres de rééducation et rédaptation fonctionnelles ,dont le centre de kerpape. Le coût global de l’étude est 95 000 €

L’objectif principal est d’évaluer l’utilité, l’utilisabilité et l’acceptabilité sociale de la télé présence robotisée via le dispositif « CoveaLink» perçues par le patient et son entourage (famille et/ou amis, équipe pluridisciplinaire soignante) in situ (dans le cadre du lieu d’hospitalisation pour le patient et l’équipe pluridisciplinaire soignante, au sein du lieu de vie pour la famille et/ou amis).

Les objectifs secondaires visent à mesurer l'impact psychosocial : les effets de l’usage du dispositif « CoveaLink » sur la perception que le patient a de lui-même et de son environnement et de son état psycho thymique.

Résultats attendus :

Pour les patients
  • L’étude permettra de juger l’acceptation d’un robot de télé présence, à court et moyen termes, pour le maintien du lien social (avec l'entourage notamment) dans le cas d’une situation d’hospitalisation prolongée
Pour les professionnels
  • Juger l’acceptation d’un robot de télé présence dans leurs pratiques de soin
Pour l’établissement
  • Participer à l'évaluation d'un dispositif innovant dans l'intérêt des patients accueillis.
Pour les partenaires extérieurs
  • Améliorer les connaissances sur les interactions homme/robot.

Epreuve écologique d’évaluation des fonctions exécutives chez l’enfant (EFE)

12500

Le C.M.R.R.F. de Kerpape met en place une deuxième phase du projet de recherche Elaboration d’un outil normé d’évaluation des fonctions exécutives chez des enfants de 14 à 16 ans

Les fonctions exécutives occupent une place centrale et déterminante dans le développement de l'enfant que ce soit pour la mise en place des apprentissages, la régulation du comportement ou l'intégration des connaissances sociales. Elles constituent l’ensemble des habiletés cognitives de haut niveau, nécessaires à la réalisation d’un comportement dirigé vers un but. Elles permettent de s’adapter à des situations nouvelles, et sont mises en œuvre dans un grand nombre d’activités de vie quotidienne et à l'école.

Partenariat avec école et collège du territoire

Résultats attendus

Pour les professionnels :
  • disposer d’une référence dans la population générale au service de l’évaluation d’enfants cérébrolésés, ou suivis pour troubles des apprentissages
Pour les patients :
  • meilleure analyse des capacités et difficultés cognitives transversales
Pour l’établissement :
  • innovation docimologique
Pour les partenaires extérieurs :
  • création d’un outil partagé par les professionnels du champ de la MPR pédiatrique

Soutenir la recherche médicale de Médecine Physique et de Réadaptation

Poursuite thèse Stéphanie Le Plaideur

20000

Le sujet de la thèse : « Bases neurales de l’effet de vibration cervicales sur la cognition spatiale, chez les sujets sains et cérébrolésés droits. Effet immédiat et effet sur la plasticité cérébrale d’un point de vue clinique et en neuroimagerie »

Perspectives pour la 3ème année de thèse étude de la prédiction de l’évolution de la cognition spatiale après accident vasculaire cérébral, en combinant les résultats cliniques et la neuroimagerie :

  • interprétation des données IRM structurelles du PHRC national
  • évaluation de l’effet de la stimulation sensorielles par vibrations cervicales sur la plasticité cérébrale lors des taches de cognition spatiale
  • Mobilité internationale dans le laboratoire du Pr Cathy Stinear (Clinical Neuroscience Laboratory in the Department of Medicine, University of Auckland) (laboratoire expert dans la thématique prédictive post AVC)

Participer à la création d'espaces de soins et de vis conviviaux pour les patients et leur famille

Rénover un espace d’accueil « le club »

400000

GMF Solidarité 210 000 €
Carac 120 000 €

Rénover un espace d’accueil, d’écoute et de rencontre de vie sociale co-géré par les patients et une équipe d’animation. Tel est notre objectif ici, ce projet concernant directement « le club ».

PRÉSENTATION DU PROJET

Dans le cadre d’un mécénat de compétences, la scénographie et le design de ce futur lieu ont été confiés sur l’année 2017/2018 à Grégoire Cartillier, directeur des ATELIERSPUZZLE afin de proposer les grandes orientations du projet.

L’année 2019 sera l’année de mise en oeuvre des travaux par le centre de Kerpape. «Alors que l’univers du Handicap souffre trop souvent d’une approche très normative et médicale, ici pour le coeur de Kerpape est fait le pari d’une scénographie innovante qui hybride design d’espace et art contemporain».

EN QUOI CE PROJET CONTRIBUE-T-IL A L’INNOVATION DU CENTRE DE KERPAPE ?

Le nouveau lieu imaginé est au service du projet de vie des patients car relié à l’extérieur : un lieu connecté comme les bureaux d’une startup ouverte au monde, il propose une alternative, loin des standards de catalogue, aux codes et ambiances de l’univers hospitalier.

Il se veut accueillir le monde associatif, programmer des animations tout au long de l’année.

PESPECTIVES 2018 / 2019
  • Rédaction du projet chiffré
  • Programmation des travaux
  • Ouverture du club en décembre 2019

ANALYSE QUANTIFIÉE DE LA MARCHE VIA L’EMG

87000

PRÉSENTATION DU PROJET

La mise en place d’un système EMG/Vidéo permet d’évaluer la qualité de la marche des patients suivis au Centre de Kerpape, et d’adapter ainsi les séances de rééducation et les traitements associés (notamment pour le suivi de l’action des injections de toxine botulique).

EN QUOI CE PROJET CONTRIBUE-T-IL A L’INNOVATION DU CENTRE DE KERPAPE ?

L’objectif de ce projet est double :

  • Mise en place d’un système EMG/Vidéo dans un espace dédié à l’analyse du mouvement pour analyser la marche de patients paralysés cérébraux, hémiplégiques, handisports et amputés...
  • Intégration du calcul Ker-EGI, nouvel index de quantification de la marche pathologique basé sur l’électromyographie (EMG) développé au Centre de Kerpape
Pour les patients
  • Adaptation affinée des prises en charge autour de la marche. Implication dans des projets de recherche dans le cas d’étude clinique.
Pour les professionnels
  • Objectiver la pertinence des pratiques professionnelles liées à la rééducation de la marche.
  • Meilleure compréhension des pathologies et de leurs évolutions.
  • Participation aux staff Analyse de la Marche (avec CHU de Brest, CHU deRennes, CHU de Nantes).
Pour l’établissement
  • Lancement à terme d’un espace analyse du mouvement au Centre de Kerpape (membres supérieurs, déplacements en fauteuil...).
  • Reconnaissance au niveau national et international des démarches innovantes du CMRRF de Kerpape (par l’existence d’une activité analyse du mouvement avec une équipe dédiée).
Pour les partenaires extérieurs
  • Pour les partenaires «clinique» : transmission d’informations avec des mesures objectives sur la qualité de la marche.
  • Pour les partenaires «recherche» : capacité à participer à des études multi-centriques impliquant des patients.

PROJET AUTO-ÉCOLE DE KERPAPE

60000

MBA Mutuelle 20 000 € / 3 ans

PRÉSENTATION DU PROJET

En France, près de 300 000 personnes sont victimes de lésions cérébrales acquises de l’adulte (AVC 130 000 nouveaux cas par an, traumatisés crâniens 150 000, dont 20 % de TC modérés à sévères…).

La reprise de la conduite pour ces personnes, dont les séquelles cognitives sont au premier plan, est un objectif primordial mais qui doit être en phase avec les règles de la sécurité routière.

Dans la littérature internationale, la mise en situation écologique sur route est le gold standard de l’évaluation des incapacités / capacités à la conduite.

Elle doit être pluridisciplinaire et s’appuie en pratique courante sur une grille d’évaluation standardisée pour définir le caractère sécuritaire ou non de la conduite. Une des principales limites à cette évaluation reste l’objectivation par la personne de ses performances, souvent en lien avec un défaut de prise de conscience de ses troubles (anosognosie).

Dans un premier temps, notre étude sera de corréler objectivement sur les troubles cognitifs et du comportement dans une situation écologique de conduite, cette dernière constituant toujours le golden standard. L’instrumentation du véhicule permettra une objectivation, tant en terme d’évaluation que de restitution à la personne.

Ultérieurement, d’autres pathologies pourraient être explorées (blessés médullaires, …).

Il s’agit d’observer en parallèle :
  • le comportement du conducteur dans des situations contrôlées (temps de réaction, …)
  • la conduite dans ses composantes de trajectoire, de distance de sécurité, d’anticipation (freinage, accélération), de suivi de consignes (vitesse, direction, signalisation, code de la route, …), de la prise d’information et de la prise de décision à l’exécution, des outils qui nous paraissent indispensables.

L’instrumentation du véhicule sera confiée à la société Intempora, partenaire du Centre de Kerpape sur d’autres projets et spécialiste dans ce domaine. Ce processus doit comporter : 6 caméras, un GPS, une cartographie, un accéléromètre, des capteurs sur les pédales, un système de mesure de distance entre véhicules, un micro, 2 boutons poussoirs permettant à 2 personnes différentes de marquer les événements survenus lors de la conduite.

C’est une réelle innovation dans l’objectivation par la personne de ses performances, souvent en lien avec un défaut de prise de conscience de ses troubles (anosognosie) mais aussi un apport utile pour observer les comportements réels de conduite.


soutenez notre action