Promouvoir les nouvelles technologies au service du soin et de l’autonomie

L'ALTER G

45000

vidéo de la Fédération Française de Football

REWALK

Soutenu par Malakoff Médéric en 2014, ce projet a permis au Centre de Kerpape de devenir le premier centre en France à avoir acquis un exosquelette. Dans la continuité de ce projet , la technologie et les capacités de l’exosquelette nécessitent de poursuivre l’étude clinique avec l’acquisition du dernier exosquelette Rewalk dans le cadre d’une étude clinique multicentrique en recherche également de co-financements.

FINANCEMENT DU LABORATOIRE ELECTRONIQUE DE KERPAPE

Il a été décidé de financer le laboratoire à hauteur de 20 000 €/an sur 3 ans en complément de convention pluriannuelle de financement (en cours) avec UIMM. Le laboratoire assure une veille sur l’innovation et la recherche et est impliqué dans beaucoup de projets de recherche à Kerpape.

Agir pour l’inclusion sociale et professionnelle des personnes en situations de handicap

MISE EN PLACE D'UNE CONSULTATION HANDICAP ET FAMILLE

15000

Ce projet est soutenu spécifiquement par AG2R sur 3 ans. Une expérimentation a été démarrée fin 2016 pour les patients de Kerpape, suivis par le Service de Réadaptation et insertion sociale et professionnelle. Par la suite, il sera ouvert aux personnes cérébrolésées et leur famille du territoire de santé 3, accompagnées par les dispositifs médico-sociaux (Ueros,Samsah,Foyer accueil médicalisé…)

La maladie, l’accident sont imprévisibles. Leurs conséquences sur la vie relationnelle, sur le lien qui unit la personne et son entourage sont maintenant mieux connues. Cependant les équipes de professionnels sont souvent démunies dans leur projet d’accompagnement avec la personne en situation de handicap et la famille. L’approche systémique se révèle alors d’un grand intérêt, car elle intègre les relations entre le sujet, la pathologie et les séquelles, la famille et son histoire, l’équipe et son fonctionnement, l’institution et son organisation.

Une proposition de rencontre de la famille, du proche blessé et de l’institution par un binôme de professionnels de l’établissement. Grâce à cette méthodologie, la co-intervention, nous souhaitons favoriser la compréhension de la situation de handicap et amplifier les propositions d’accompagnement des modifications de l’organisation familiale « imposées » par la pathologie. En référence à Guy Ausloos, nous partageons l’idée que « Si l’institution a la possibilité de développer les potentialités d’un individu, de favoriser la réalisation de ses projets, ceci ne peut se concevoir sans évolution concomitante du système familial. Et comment peut-on mieux mettre la famille en situation de se modifier ? En faisant appel à elle, en reconnaissant son implication, en stimulant sa responsabilité, en reconnaissant sa compétence ». Nous concevons ce dispositif avec un support filmé pour travailler les entretiens à distance et en groupe (notion d’intervision ou de supervision des interventions).

Cette consultation doit permettre une évolution du modèle familial en crise :
  • en reconnaissant l’implication et la compétence des familles et en stimulant leur responsabilité
  • en favorisant une co-construction du sens individuel et familial induit par l’événement traumatique
  • en informant sur la lésion cérébrale et ses expressions dans la relation.
Le coût de cette action est de 15 000 € /an sur 2017/2018/2019.

Soutenir la recherche médicale de Médecine Physique et de Réadaptation

Ce projet est le fruit d'une collaboration active entre le Centre de Kerpape, le service de Médecine Physique et de Réadaptation du CHU de Rennes (Pr Isabelle Bonan) et le laboratoire VisAGes (C. Barillot) soutenu par l'INCR.

Le Docteur Stéphanie Leplaideur Challois, Médecin MPR (Médecine Physique et de Réadaptation) au Centre de Kerpape réalisera ce travail dans le cadre de sa thèse de neuroscience débutant en septembre 2017 pour laquelle elle a reçu la bourse de doctorant de la fondation de l'avenir. La mobilité et les échanges avec le laboratoire étranger sont soutenus par le fonds de Dotation de Kerpape.

Projet VIBR MRI

L’objectif principal de ce travail est d’améliorer la prise en charge des troubles de l’équilibre des patients victimes d’AVC présentant un trouble de la cognition spatiale.

Les troubles de l’équilibre après accident vasculaire cérébral (AVC) constituent un obstacle majeur à la récupération de l’autonomie. En dépit de ce retentissement, peu de traitements de la composante cognitive du déséquilibre sont couramment utilisés. La vibration répétée des muscles du cou est une voie prometteuse de stimulation sensorielle pour le traitement de ces troubles de l’équilibre après AVC.

Une étude nationale en cours, utilisant l’imagerie fonctionnelle par résonance magnétique (IRM f), évalue l’effet neuro-fonctionnel des vibrations des muscles du cou à court terme et sur la plasticité cérébrale.

Compte tenu de la réponse cérébrale hémodynamique spécifique après AVC, plusieurs étapes de traitement de l’information IRM doivent être adaptées à cette population. Ce travail sera réalisé en collaboration avec un laboratoire étranger spécialisé dans cette problématique. Les objectifs de cette étude sont :
  • d’améliorer l’interprétation des données IRMf en cas de lésion cérébrale et ainsi de perfectionner les outils d’évaluation et pronostic
  • d’améliorer les connaissances sur l’effet des stimulations sensorielles par vibration des muscles du cou, permettant d’adapter le programme de rééducation et de diminuer les conséquences de l’AVC sur l’équilibre et l’autonomie

Participer à la création d'espaces de soins et de vis conviviaux pour les patients et leur famille

PREVENTION TMS DANS LES SERVICES HOSPITALIERS

Dans le cadre d’une action pour améliorer le confort des patients les plus dépendants et contribuer à la prévention des Troubles Musculos Squelettiques pour le personnel soignant l’acquisition de 8 rails sont financés par le fonds de dotation avec un suivi de l’impact sur organisation des soins.

soutenez notre action