Etude et développement d’un espace « Impression 3D » transversal au centre de KERPAPE

75000

Créer un espace innovation/ développement en impression 3D au sein de l’établissement

L’impression 3D est un outil qui se développe de plus en plus et vient interroger nos pratiques de soignants dans la réalisation/fabrication d’aides techniques et d’appareillage.

L’objectif de ce projet nécessitera un accompagnement à divers niveaux (humains et matériels)
  • Achat d’une imprimante 3D + logiciel de dessin 3D
  • Accompagnement technique d’un dessinateur pour la phase de mise en place de cet espace (minimum 12 mois)
  • Accompagnement des équipes pour analyse médico-économique des activités réalisées (comparatif entre techniques/ temps humains/ coût/ satisfaction patients-professionnels et qualité).
  • Accompagnement « juridique » pour réflexion sur la responsabilité de Kerpape au regard des produits fabriqués.

Pour les professionnels
  • Développement de compétences
  • Augmenter les outils au service du professionnel pour répondre aux besoins des patients accueillis mais également pour améliorer sa pratique professionnelle
  • Utiliser une technique nouvelle et que l’on pressent pertinente dans le domaine de la santé
  • Optimiser les moyens humains et matériels
  • Poursuivre la démarche d’évolution numérique engagée par le service orthoprothèse depuis quelques années


Pour l’établissement
  • Maintenir son niveau d’expertise en prise en soins
  • Reconnaissance des démarches innovantes (cf CSARR)
  • Inscrire ce projet dans une démarche GPEC et PRAP
  • Renforcer les liens entre établissements mutualistes en proposant ce service aux autres établissements


Pour les partenaires extérieurs
  • ComposiTIC : Poursuivre le travail collaboratif initié par le REHAB-LAB sur le développement / essais de nouveaux matériaux en lien avec le domaine de la santé.
  • Etudier la prestation de services dans le cas de production de pièces en série


Pour les patients
  • Amélioration du service rendu (qualité des pièces, autonomie pour la duplication de l’AT, de l’appareillage…)

Mise en place du système VECTOR BIONESS

La récupération des possibilités de marche est un enjeu fondamental dans la prise en charge en neurologie. Et aussi dans les pathologies traumatiques touchant les membres inférieurs. Le CMRRF de Kerpape a toujours su se positionner en tant que précurseur dans un grand nombre de systèmes visant à améliorer l'autonomie de la marche.

Le système Vector est un tout nouveau système d’aide à la marche avec allègement du poids corporel. Il a la double particularité d’offrir un soutien dynamique – c’est-à-dire qu’il s’adapte en permanence aux déplacements du centre de gravité du corps pendant la marche – et de permettre la marche sur sol normal.

La personne est prise dans un harnais relié à un treuil, qui permet d’alléger le poids du corps selon des valeurs personnalisées (entre 20 et 80% du poids corporel). Le patient marche ensuite sur un circuit prédéterminé le long d’un rail au plafond avec ou sans ses aides techniques. Le système permet également l’enjambement d’obstacles ou la montée d’escaliers : la rééducation de la marche est donc bien plus physiologique que sur un tapis roulant. Autre avantage, elle est totalement sécurisée : le patient est rassuré par le système qui prévient la chute ; le thérapeute est soulagé de la charge du patient, pendant le transfert et la marche.
Enfin, le système est totalement polyvalent, s’adressant aux patients présentant un déficit neurologique (blessé médullaire, hémiplégique, sclérose en plaques,…) ou traumato-orthopédique (amputés, remise en charge après fracture,…).
Ce système s'inscrit dans un projet plus vaste ayant pour objectif final la création d'une unité de rééducation de la marche, comprenant divers appareils innovants dans un même lieu. Et ce, pour toutes les pathologies nécessitant une rééducation à la marche et mettant en commun toutes les compétences humaines existantes. Tant au niveau médical qu'au niveau paramédical.

L'installation du système nécessite une infrastructure adéquate en termes de hauteur de plafond, de résistance des matériaux et d'espace d'évolution.

Ce système américain est encore peu développé en France. Uniquement deux exemplaires sont présents sur le territoire : à Berck au CRF Calvé et à Grenoble au CEA. En Europe, un système est installé en Finlande et un autre en Allemagne.

Outre son aspect sécurisant pour le patient et le thérapeute, il représente un nouveau et véritable outil de rééducation. La marche représente une bonne partie de son utilisation, mais il permet également de nombreux exercices statiques (travail de l'équilibre, transferts, renforcement musculaire, réentrainement à l'effort..).

Ce projet nécessite un financement permettant de développer de nouvelles méthodes de soins, de rééducation/réadaptation. Une façon pour Kerpape de se positionner comme un véritable centre d’expertise auprès d’organismes extérieurs et de contribuer à une rééducation optimale.

soutenez notre action