Le Journal des Entreprises => Aäsgard ouvre la voie en faveur du Fonds de Dotation de Kerpape

kerpape1
Rapport d’activité 2016 du Fonds de Dotation de Kerpape
27 avril 2017
Les partenaires : Alain Raynal,PDG Harmonie mutuelle, Pascale Stéphan, responsable des fonds de dotation, Karine Lebain, responsable du concours... et les patienst résidents et les professionnels de la santé
Le Télégramme => Les fauteuils de la solidarité
13 juin 2017

Le Journal des Entreprises => Aäsgard ouvre la voie en faveur du Fonds de Dotation de Kerpape

1-KERPAPE-et-AASGARD

Kerpape a initié un fonds de dotation pour développer de nouveaux outils. De grands mécènes l’ont rejoint mais aussi une première PME régionale : Aäsgard.


Depuis son lancement en juin dernier le fonds de dotation de Kerpape a collecté 300.000 euros de dons auprès de grands mécènes tels que la Matmut, Mgen, Harmonie Mutuelle, AG2R. L’objectif est de permettre de financer des innovations pour la rééducation, le confort des patients, la recherche… Dans ce projet et cette quête de soutien, les grands mécènes ne sont pas seuls. « À cela s’ajoutent aussi des donc de particuliers à hauteur de 60.000 euros ; ce qui est conséquent. Nous pensons qu’il faut y voir aussi le rôle du centre de Kerpape qui reçoit 4.000 patients par an », relève Pascale Stéphan, responsable du fonds de dotation.

« L’engagement de Kerpape mérite d’être soutenu »
A ses soutiens, le centre de rééducation est content d’ouvrir une autre voie de financement. Celle des PME régionales. La première n’est pas morbihannaise mais costarmoricaine. Il s’agit d’Aäsgard (200 salariés et 32 M? de CA). Dirigée par Olivier Chaudet et Arnaud Monnier, la société de ventes de poêles à bois s’est engagée dans ce mécénat solidaire. Le principe : 5 euros seront reversés au fond par poêle à bois vendu. À raison de 3.000 ventes en moyenne par an, l’entreprise devrait apporter un financement de 30 à 40.000 euros suite à sa décision de s’engager sur deux ans. Aäsgard a été sensible à l’action du centre lorientais. « « Je suis admiratif devant les travaux de recherche et développement engagés pour aider les gens à retrouver une mobilité, à reprendre une vie normale suite à un accident, etc. Kerpape est à la pointe des dernières innovations et cet engagement mérite d’être soutenu, d’autant que les deniers publics se réduisent année après années », indique Arnaud Monnier. Outre cet engagement financier, l’entreprise a également voulu sensibiliser ses salariés aux risques de chute, notamment pour les poseurs qui interviennent sur les toits.

Membre de la marque Bretagne
Après Aäsgard, d’autres entreprises pourraient apporter leurs soutiens. Des discussions ont lieu en ce sens notamment avec des enseignes de la GMS. Pour aller plus loin, Kerpape a rejoint la marque Bretagne depuis novembre 2016. « C’est une ouverture très concrète sur le monde économique breton. Nous rencontrons par ce biais de nombreux patrons », poursuit Pascale Stéphan. S’appuyant sur 300.000 euros de dons, le fonds a déjà identifié des projets d’innovation. Ils sont au nombre de huit à l’instar d’un exosquelette, la mise en place d’une consultation handicap et famille, de soutien à la recherche, la prévention des TMS dans les services hospitaliers…

Un spot projeté aux Vieilles Charrues
Pour faire connaître son action et atteindre son objectif de collecte d’un million d’euros en trois ans, Kerpape va bénéficier d’une exposition XXL. « Un clip de 30 secondes présentant le fonds sera projeté lors du festival des Vieilles Charrues. » Le lieu s’ouvre aussi vers l’extérieur. Le CJD Lorient vient d’y tenir son assemblée générale ; l’occasion d’aborder les questions du handicap en entreprise, le maintien dans l’emploi, etc. Le groupe Bigard aura une démarche similaire en juin. « Nous sommes à disposition du monde économique pour échanger sur ces différents sujets. »


Morbihan. Fonds de dotation de Kerpape : Aäsgard ouvre la voie